Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Les différents types de piscine

piscine guide 2
 
 
 
Un lagon aux eaux turquoise pour le farniente, un long couloir de nage pour les sportifs, un bassin sécurisé pour les enfants… vous rêvez d’une piscine dans votre jardin ? Trouvez la solution qui vous ressemble.
 
 
 
 
 

Les piscines enterrées

Les piscines enterrées sont les piscines les plus classiques. Installées dans un sol creusé, elles proposent de nombreuses spécificités. Elles peuvent être conçues sur-mesure, pour tous les goûts et selon les contraintes du terrain, ou encore en kit.
Pour une construction sur-mesure, deux techniques sont privilégiées :
 
  • Le bassin est en béton, directement construit dans l’espace creusé. Cela permet la construction d’une piscine 100 % sur-mesure, avec variété de finitions : peinture, résine, carrelage et mosaïques…
 
  • En parpaings, couverts d’un liner, soit une couche étanche de PVC de différents coloris et fabriquée sur mesure. Cette technique n’est pas compatible avec toutes les formes, mais le liner peut être facilement changé en cas de fuite.
 
Pour une piscine sans contrainte de forme ou de mesures spécifiques, il est possible de poser une coque en polyester fabriquée en usine directement dans le trou creusé. La méthode est simple, mais il faut prévoir de la place pour faciliter l’accès lors de la livraison, et la pose est un peu plus délicate.
 
Il existe également des kits de panneaux modulaires pour les piscines enterrées et semi-enterrées : des panneaux en acier, béton armé, aluminium ou résine sont installés puis couverts de liner.
Parmi les piscines enterrées, on compte les piscines à débordement. Elégantes, elles semblent « déborder » dans le paysage grâce à un système de récupération par goulotte et sans rebords. La surface de l’eau est au même niveau que la plage, pour un effet miroir. Pour l’écoulement, on peut opter pour un effet cascade ou invisible.
De grand standing, la piscine à débordement a un système de fonctionnement plus complexe, et sa construction impose plus de contraintes.
 

Les piscines hors-sol et semi-enterrées

Si les piscines enterrées s’adaptent à tous les projets, les piscines hors-sol et semi-enterrées ont l’avantage de leur simplicité. Elles ne nécessitent aucun travail préalable de terrassement, et, s’adaptent, quant à elles, aux terrains qui ne peuvent pas être creusés.
 
Faciles à monter, les piscines hors sol doivent être posées sur un terrain plat, et non en pente. Elles peuvent être en kit, tubulaire, en bois ou en acier, ou encore gonflables ou autoportantes, moins durables mais encore plus faciles à monter et à démonter.
Les piscines semi-enterrées ont l’avantage de pouvoir être installées sur un terrain en pente. Avec les mêmes techniques de construction que les piscines enterrées, elles ont l’avantage de la sécurité, comme les piscines hors-sol.
 
 

Les piscines naturelles ou biologiques

Avec un fonctionnement très spécifique, la piscine biologique est une catégorie à part. 100 % écologique, son eau est pure sans subir de traitement. Elle représente toutefois un équilibre fragile, à bien respecter de l’installation à l’entretien. Pour bien fonctionner, elle est constituée :
 
  • De la zone de baignade, équipée de filtres
  • D’une zone de plantation ou de «  lagunage », où des plantes, algues et micro-organismes assainissent l’eau par filtration naturelle
  • Eventuellement, d’une zone de régénération, avec une cascade pour oxygéner l’eau.
Votre piscine aura aussi ses habitants : grenouilles, insectes, larves…