Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Le poêle mixte bois et granulés

Entre la beauté d’une bonne flambée et l’autonomie, vous n’aurez pas à choisir. Également appelé « poêle polycombustible », le poêle mixte conjugue tous les avantages du bois et des granulés, les deux combustibles les plus écologiques du marché.
 

Deux technologies en une

Le poêle polycombustible fonctionne comme un poêle classique : bûches ou granulés, le combustible brûle dans un seul foyer auquel est associé un système d’entrée d’air pour assurer une bonne circulation de l’air chaud.
 
Il est donc possible de le faire fonctionner manuellement avec de simples buches, ou de manière automatisée avec des granulés ou « pellet », constitués de sciures de bois compressées.
 
A double combustion, ou « post-combustion », le poêle peut aussi brûler les résidus des fumées dans un foyer secondaire.
Avec une technologie Turbo associée, deux entrées d’air pour un seul foyer permettent de monter plus vite en température, mais brûle plus de combustible.

 

Les avantages du poêle mixte

Le poêle mixte fonctionne avec deux biocombustibles entièrement renouvelables, les plus écologiques du marché.
Sur un plan économique, les deux combustibles sont les plus économiques du marché, et le poêle mixte est très rentable dans la durée.
 
Au quotidien, le poêle mixte a l’avantage de conjuguer le confort, l’esthétisme et la simplicité : vous avez envie d’une bonne flambée qui réchauffe rapidement ? Placez quelques buches dans le foyer pour réchauffer l’ambiance. Pour une chaleur homogène et constante jour et nuit, sans avoir à se préoccuper de recharger le poêle, passez en mode « granulés ».
 
Vous pourrez ainsi adapter votre consommation à vos besoins, d’autant plus si votre poêle est équipé d’un programmateur qui vous permettra d’automatiser le passage de l’un à l’autre combustible, de programmer les températures…
 

L’installation d’un poêle mixte

Le poêle mixte peut être installé dans une des pièces principales de la maison : mieux vaut prévoir beaucoup de place, pour le poêle lui-même qui est souvent volumineux, ainsi que pour le stockage des granulés et des bûches, à proximité.
 
Sans impliquer de travaux majeurs en lui-même, le poêle mixte requière surtout l’installation d’un conduit règlementaire, adapté aux deux combustibles, pour la circulation de l’air et l’évacuation des fumées.
 
Il faudra prévoir éventuellement l’installation d’une VMC – Ventilation mécanique contrôlée – pour assurer une bonne ventilation de la pièce dans laquelle se trouvera le poêle, pour assurer une bonne circulation de l’air chaud.
 

ASTUCE :

Pour un rendement optimal avec le meilleur du confort, choisissez bien la puissance de votre poêle en fonction de la surface à chauffer : avec une trop grande surface, il aura tendance à surconsommer, et pour une trop petite surface, il aura tendance à s’encrasser.