Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Pompe à chaleur air-air : Avantages, Installation, Entretien

air
Facile à installer, avec un coût raisonnable et utilisable toute l’année, la pompe a chaleur a en plus l’avantage d’utiliser une ressource gratuite et renouvelable, l’air.

 

Le principe de la pompe à chaleur air-air

Une pompe à chaleur ou « PAC » a pour principe de capter les calories de l’air extérieur à un bâtiment pour les restituer à l’intérieur. A la différence de la pompe à chaleur air-eau, la chaleur est restituée directement dans l’air, et non dans un réseau d’eau.
 
A l’extérieur de l’habitation, une unité capte l’air ambiant, pour en prélever la chaleur vers un fluide frigorifère, comme dans un réfrigérateur. Celui-ci se transforme en vapeur, qu’un compresseur va faire monter en température. La vapeur se condense alors, et transmet sa chaleur aux unités intérieures de la maison, des ventilo-convecteurs : ils vont redistribuer la chaleur dans l’air de l’habitation. Un détendeur fait ensuite redescendre la pression, avant que le fluide ne repasse par l’extérieur pour un nouveau cycle.
 
La PAC air-air n’est pas reliée à un système de chauffage central : elle reste une bonne solution d’appoint. Elle ne peut pas produire d’eau chaude sanitaire.
Les différentes composantes d’une PAC fonctionnent à l’électricité.
 

Les avantages de la pompe à chaleur air-air

Avec une ressource énergétique gratuite et renouvelable, la pompe à chaleur air-air est relativement économique, et ce même si l’on considère les besoins en électricité pour faire fonctionner le système. C’est une solution rentable, et son coût à l’achat – très abordable - est vite amorti. Aujourd’hui, la pompe à chaleur air-air reste la moins cher des pompes à chaleur.
 
La PAC air-air s’utilise toute l’année ! Adaptable selon les besoins en chaleur l’hiver, elle s’utilise également l’été pour rafraîchir l’air lorsque la chaleur extérieur monte : son système peut s’inverser, et elle peut rejeter l’air chaud de l’intérieur de la maison.
 

Installation et entretien de la PAC air-air

Plus les températures descendent, moins la pompe à chaleur sera performante : la PAC préfère les climats doux.
Contrairement à la PAC air-eau, l’installation de la PAC air-air ne nécessite aucun raccord à un réseau d’eau – radiateurs ou plancher chauffant. Il s’installe alors souvent en appoint de radiateurs électriques.
 
Côté jardin, sur une cour, un balcon ou une terrasse, l’unité extérieure doit être installée sur une façade bien aérée du bâtiment, l’air doit y circuler aisément. De plus, l’installation doit prendre en compte la zone de passage, l’exposition aux intempéries et au soleil, le bruit de la pompe et la proximité du voisinage : pour répondre aux normes imposées, il est conseillé de confier l’installation de sa pompe à chaleur à un professionnel qualifié. Il faudra éventuellement prévoir une solution d’isolation acoustique. A l’intérieur, vous pourrez placer plusieurs unités en fonction de vos besoins.
 
Pour une consommation équilibrée, un confort optimal, un air ambiant de bonne qualité, et plus de sécurité, n’oubliez pas de faire vérifier votre PAC une fois par an. Votre chauffagiste pourra vérifier le fonctionnement du système, l’état des filtres, ainsi que l’étanchéité du réseau de fluide frigorifère.