Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Rénovation Électrique : le Guide Complet

electrique
Une installation électrique trop ancienne peut nuire à votre confort comme à votre sécurité. Obligations et normes, étapes à respecter et points de vigilance… faisons le point sur la rénovation électrique.
 

Pourquoi refaire son installation électrique ?

Que vous veniez d’acheter une maison un peu âgée ou que vous viviez depuis de nombreuses années dans le même logement, il est peut-être temps de penser à la rénovation de votre installation électrique, pour votre confort, pour votre sécurité, comme pour vos économies.
 
Une installation vieillissante peut être dangereuse : un système défaillant peut être à l’origine d’électrocutions ou d’incendies. On considère que les installations réalisées avant 1991 sont vétustes, et ne respectent pas les normes actuelles qui ont depuis beaucoup évoluées. Si elles ont été réalisées avant 1974 et jamais rénovées, elles sont considérées comme dangereuses : avant 1974, il n’y avait aucune obligation à vérifier l’installation avant sa mise en route.
 
En cas de problème, si votre installation ne respecte plus les normes en vigueur, votre assureur peut refuser le remboursement des dommages.
D’autre part, une rénovation électrique peut aussi être l’occasion de réaliser des économies sur votre consommation, jour après jour. Contrôle de l’éclairage ou de la chaudière à distance, installation de luminaires à détection de présence… les progrès des nouvelles technologies et de la domotique permettent aujourd’hui de gérer l’ensemble de sa consommation au plus près de ses besoins : profitez d’une rénovation pour installer un système hi-tech.
 
De la lumière douce et diffuse dans le salon, une lumière bien orientée sur le plan de travail dans la cuisine, des éclairages de salle de bain bien disposés autour d’un miroir… ça change la vie : une installation électrique adaptée à vos habitudes peut aussi améliorer votre confort au quotidien.
Votre installation est-elle sûre ? Comment savoir si votre installation a besoin d’une rénovation ? Avant de vous lancer, faites un diagnostic complet du système.
 

Le diagnostic : Les normes et les contraintes à respecter

Le diagnostic de votre installation électrique est obligatoire lorsque celle-ci a plus de 15 ans, et que vous voulez vendre votre logement. Et si vous venez d’acheter une maison ou un appartement et que votre propriétaire ne vous a pas remis le document obligatoire, établi par un professionnel certifié, attestant du diagnostic, vous devrez le prendre à votre charge.
Le professionnel fera donc un état des lieux, en vérifiant la conformité avec la norme NF C15 100 qui énumère tous les points à respecter dont notamment :
 
  • L’existence d’une liaison équipotentielle à chaque départ de circuit
  • La présence de disjoncteurs, d’un dispositif de coupure générale sur le tableau électrique, et un tableau équipé de coupe-circuits à fusibles
  • La présence d’une prise de terre
  • La conformité des installations électrique de la salle de bain et de la cuisine, pièces jugées les plus à risque, avec des contraintes spécifiques.
 
Si le diagnostic est obligatoire, la rénovation aux normes en vigueur par le propriétaire n’est pas obligatoire et lorsque vous achetez un logement, vous aurez peut-être à prendre en charge les travaux.

 

Une rénovation complète, étape par étape

Avant de prendre votre boite à outil, commencez par travailler sur le plan de votre installation future, en listant ses points faibles et ses points forts.
Visualisez sur le plan les changements de câbles, les modifications d’équipements – tableaux électriques, disjoncteurs… - et les points d’installation des éléments comme les interrupteurs, des éclairages… Pensez aux éléments de la maison que vous allez ensuite brancher : monophasé ou triphasé, connexion avec du matériel domotique… certains équipements ont leurs propres contraintes.
 
Après avoir coupé le courant général et vérifié qu’il n’y ait plus de courant, on commence par brancher un coffret de chantier au disjoncteur : il permet de travailler avec ses outils électriques alors que le circuit est coupé.
Ensuite, il s’agit d’enlever l’ancienne installation : dépose du tableau électrique, retirer les gaines et les câbles à l’aide de saignées, démontage des éléments…
 
Avec le nouveau plan, il faut tracer les futures saignées comme la position des nouveaux éléments. Vous pourrez ensuite réaliser les saignées, pour passer les nouvelles gaines puis reboucher.
L’étape suivante est celle du câblage des boites de dérivation, puis de l’installation des interrupteurs et prises électriques.
Enfin, il faut poser et raccorder le tableau électrique.
 
Pour des raisons de sécurité, la rénovation électrique complète ou non reste une opération délicate : n’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel.

Prêt personnel rénovation

Fotolia_392305_Subscription_L sulu

 

 Découvrez notre gamme de prêt personnel Domofinance

 

Prêt personnel rénovation