Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Ravalement de Façade : le Guide Complet

Fotolia_392305_Subscription_L sulu
 
 
 
Vos murs extérieurs s’abiment et présentent des fissures, des problèmes d’infiltration ? Votre maison a un style trop daté, vous pensez la rajeunir ? C’est peut-être le moment de vous lancer dans un ravalement de façade.

 

 

 

Pourquoi et quand rénover une façade ?

Le ravalement de façade est une rénovation des murs extérieurs d’un bâtiment. Si elle permet d’améliorer l’aspect esthétique de la construction, c’est aussi une remise en état complète. Elle permet de réparer les points fragilisés pour améliorer le bon état général du bâtiment, son isolation comme la résistance à l’humidité.
 
Les trous et les fissures sont rebouchés, et selon son état, le revêtement peut être nettoyé ou remplacé.
Pour améliorer sa valeur immobilière, pour transformer l’aspect extérieur, pour améliorer l’isolation… au cours de sa vie, une maison ou un immeuble aura régulièrement besoin d’un ravalement de façade.
Pour détecter le besoin d’une rénovation de façade, observez bien sur la face extérieure de vos murs :
 
  • Les fissures d’enduit
  • Les décollements de peinture et les écailles
  • La dégradation des joints,
  • Les tâches localisées, en comparant l’aspect après d’importantes pluies et par temps sec, ou encore les changements de couleur de l’ensemble
 
Hormis les besoins ponctuels, le ravalement de façade est obligatoire tous les dix ans, à Paris et dans certaines communes, à la charge du propriétaire.
 

ASTUCE : Bon à savoir : les obligations légales du ravalement de façade

Un ravalement de façade peut impliquer quelques démarches administratives obligatoires. S’il nécessite la pose d’un échafaudage sur rue, il faudra obtenir une autorisation de voirie en Mairie. Dans un secteur sauvegardé ou protégé par les Bâtiments de France, il faudra un permis de construire.
 

Les étapes d’un ravalement de façade

Une fois les autorisations obtenues et les échafaudages installés, on commence par nettoyer ou/et décaper le revêtement existant. Un bon nettoyage assure la durabilité du revêtement futur.
 
Les travaux sont réalisés par projection – sablage, gommage, peeling, hydrogommage…-, ou par produits chimiques. Le choix de la technique dépend de la nature du revêtement comme du type de dégradation. La projection élimine la rouille, la pollution, les salissures, tandis que l’utilisation de produits chimiques sera privilégiée pour les vernis et les peintures les plus difficiles à enlever. La manipulation des produits reste dangereuse, et la technique doit être pratiquée par des professionnels.
 
Une fois le revêtement bien nettoyé, il est possible de réparer et de traiter le mur. Contre les remontées d’eau et infiltrations, on pose un traitement hydrofuge ou une résine spécifique. Contre les moisissures et champignon, un fongicide est appliqué, et, pour les revêtements bois, un insecticide peut être posé en plus contre les parasites. Le choix du traitement dépend du besoin comme du matériau de la façade.
 
Le mur est également réparé, les briques changées, les fissures rebouchées au mastic ou plâtrées.
C’est aussi le moment pour la pose éventuelle d’une isolation par l’extérieur : laine de verre, laine de roche, liège, polystyrène… l’isolant est posé directement sur la façade avant l’étape de la pose du revêtement. Cette technique d’isolation compte parmi les plus performantes, thermiquement comme phoniquement.
 
Le ravalement prend fin avec les finitions sur le revêtement, ou, si nécessaire, la pause d’un nouveau revêtement. Il existe un grand choix de matériaux pour une palette de rendus différents.
 
Classiquement, on pose un enduit de type crépi, dont les techniques d’application font varier l’aspect. Il peut être :
 
  • Projeté
  • Ecrasé
  • Gratté
  • Taloché
 
On trouve également du bardage en bois, que l’on pose par lames, pour un rendu contemporain et chaleureux, ou du bardage PVC, qui peut imiter de nombreux matériaux et textures. Le bois comme le PVC peuvent être peint aux peintures minérales ou acryliques.
 
Pour un rendu précis et subtil, il est également possible de poser un parement, par plaques encollées. En pierre naturelle, le parement reprend le style des maisons de pierre, pour garder de l’authenticité ou donner du cachet. Moins lourdes, les plaquettes de béton imitent la pierre naturelle. En terre cuite, elles imitent les briquettes classiques. Le parement le plus économique reste le PVC ou composite.

Prêt personnel rénovation

Fotolia_392305_Subscription_L sulu

 

 Découvrez notre gamme de prêt personnel Domofinance

 

Prêt personnel rénovation