Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Chaudière à bois : Fonctionnement, Avantages, Entretien et Installation

bois
Energie 100 % renouvelable, combustible parmi les plus bas du marché… qu’elle soit à granulés, buches ou plaquette, la chaudière à bois est une alternative confortable, rentable et écologique.

 

Comment ça marche ?

Comme une chaudière à fioul ou à gaz, la chaudière à bois est un système de combustion : avec ici le bois comme combustible, la chaleur de la combustion réchauffe un liquide dit « caloporteur », c’est-à-dire porteur de chaleur, qui lui-même circule dans tout l’habitat. Ce liquide est le plus souvent de l’eau, qui alimente les radiateurs ou le plancher chauffant et le circuit d’eau courante sanitaire.
 
Les chaudières à bois varient en fonction de la forme de bois utilisé :
  • Des buches et buchettes
  • Des granulés ou pellets, composés d’un bois compressé, vierge de traitements et additifs
  • Des plaquettes dites « forestières », issues du déchiquetage et du broyage des résidus de coupes d’exploitation forestière

 

Les avantages du chauffage à bois

D’une manière générale, l’avantage majeur de la chaudière à bois est son impact particulièrement limité sur l’environnement. Elle utilise une énergie renouvelable, propre, avec un impact complétement neutre sur le réchauffement climatique : le dioxyde de carbone issu de la combustion est récupéré par la croissance des arbres. Le cycle est neutre et renouvelable.
C’est aussi l’un des systèmes de chauffage les plus économiques du marché, avec un prix du combustible des plus bas.
De plus, son rendement est excellent, et, d’utilisation facile, il produit une chaleur douce et agréable.
 

Le chauffage au bois au quotidien : installation, utilisation et entretien

Comme pour toutes les chaudières, vous ne pourrez installer une chaudière à bois que si l’habitat est équipé d’un système de chauffage central.
Prévoyez une pièce suffisamment grande et bien aérée, qui puisse être équipée d’un conduit d’évacuation des fumées, ainsi qu’une place pour le stockage du combustible.
 
Pour les chaudières à granulés, le système peut intégrer directement un espace ou être associé à un silo. Dans ce cas, la chaudière s’alimente automatiquement grâce à une vis sans fin ou par aspiration : vous n’aurez pas à recharger en combustible jour après jour, et vous aurez une autonomie d’environ un an.
 
Le stockage de buches demandera plus d’espace et d’organisation. Pour éviter l’encrassement de la chaudière et optimiser son rendement, votre bois devra être bien sec – au moins deux ans de séchage -, et stocké dans un endroit sec et bien ventilé.  
De plus, l’alimentation d’une chaudière à buches est manuelle. Il vous faudra remplir votre chaudière tous les jours à tous les deux jours environ pour un rendement maximum. Pour plus de confort d’utilisation, privilégiez une chaudière équipée d’un grand espace de chargement.
 
Comme pour toutes les chaudières, votre chaudière à bois devra être installée et entretenue annuellement par un professionnel certifié.
 

ASTUCE : Conserver un conduit préexistant

Votre habitat est déjà équipé d’un conduit d’évacuation de chaudière ? A gaz, à bois ou à fioul, l’ancien conduit d’évacuation des fumées pourra, sous certaines conditions, être réutilisé : n’oubliez pas d’en parler à votre installateur !