Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Chaudière basse température : Définition, Avantages, Installation et Entretien

chaudiere
Avec un fonctionnement similaire, la chaudière basse température est plus rentable, plus économique et plus écologique qu’une chaudière classique. Fonctionnement, avantages, entretien… découvrez tout sur les chaudières basse-température.
 

La différence entre chaudière basse-température et chaudière classique

Avec un système d’échangeurs de chaleur, les chaudières à combustion – gaz, fioul ou bois- et les chaudières électriques – classiques ou ioniques – chauffent de l’eau ou un liquide caloporteur qui va ensuite circuler dans le réseau de chauffage central et éventuellement dans le réseau d’eau sanitaire pour chauffer l’habitat et le fournir en eau chaude.
 
Quel que soit leur type, les chaudières classiques chauffent l’eau jusqu’à 90°C en moyenne, alors que la chaudière basse-température ne chauffe l’eau qu’à 40°C : pour chauffer, la chaudière classique doit alors consommer plus de combustible ou d’électricité. La fumée évacuée est elle-même plus chaude : il y a plus de perte d’énergie thermique qui a été produite pour une chaudière classique.
 
Ne vous inquiétez pas pour votre confort ! Pour un confort supérieur et la même chaleur d’ambiance qu’avec une chaudière classique, la chaudière basse température n’a pas besoin de chauffer autant, à condition que le système entier soit prévu pour.
 

Les avantages de la chaudière basse température

A puissance égale, la chaudière basse-température est beaucoup plus efficace, avec un bien meilleur rendement que la chaudière classique.
Si elle peut être un peu plus chère à l’achat, elle représente une économie majeure dans son usage au quotidien.
Produisant moins de chaleur, elle consomme moins de combustible et rejette moins de dioxyde de carbone qu’une chaudière à combustible, ce qui la rend donc plus écologique qu’une chaudière à gaz ou à fioul.
Enfin, son utilisation entièrement automatisée la rend facile à vivre, sans contraintes particulières.
 

Au quotidien : installation et entretien de la chaudière basse-température

Surfaces et encombrement, équipement et évacuation… l’installation d’une chaudière basse-température n’a pas plus d’exigences que les autres types de chaudières.
En plus des aménagements spécifiques à son fonctionnement – chaudière à fioul, à gaz, à bois ou électrique – votre chaudière à basse-température nécessite un système de chauffage central compatible.
 
Alors que techniquement, elle peut être raccordée à n’importe quelle configuration, les normes énergétiques en vigueur depuis septembre 2015 imposent l’utilisation exclusive de radiateurs compatibles, dits eux même « basse-température », contre les radiateurs en fonte notamment.
Il en va de même pour le chauffage au sol, avec une installation spécifique de « plancher basse-température ».
Cette mesure permet d’optimiser le rendement de la chaudière, avec un matériel qui demande moins de chaleur pour autant d’efficacité.
 
Si votre chaudière basse-température fonctionne au gaz de ville, au propane, au butane, au fioul ou au bois, il vous faudra confier son installation comme son entretien annuel à un professionnel chauffagiste agréé. C’est lui qui assurera votre sécurité ainsi que la bonne santé de votre chaudière.
Au quotidien, vous n’y penserez plus : vous n’aurez aucun réglage à faire, sauf si vous souhaitez moduler la température grâce à un thermostat programmable, en fonction de vos besoins de tous les jours.