Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

L’isolation par l’extérieur

Fotolia_56797151_XS mur exterieur sulu
 
 
 
L’isolation thermique par l’extérieur ou « ITE » est réputée pour son efficacité : elle améliore considérablement la performance énergétique de l’habitat, en assurant un confort au quotidien tout en réduisant la consommation d’énergie.

 

 

 

Le principe de l’isolation thermique par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur consiste à envelopper tout le bâti de la maison d’une couverture isolante : c’est un moyen d’éliminer les ponts thermiques, soit les zones de déperdition thermique causées par les jonctions entre les éléments du bâtiment.
Entre les murs et les fenêtres, entre les murs et le toit, entre les murs et les sols… les jonctions de structures sont autant de points faibles, et l’enveloppe extérieure permet alors de créer une forme d’étanchéité entre l’intérieur du bâtiment et l’extérieur.
 
Les matériaux utilisés par l’isolation par l’extérieur sont les mêmes que les isolants intérieurs, à savoir :
 
  • Les laines minérales, soit la laine de verre et la laine de roche
  • Les synthétiques, comme le polystyrène expansé ou extrudé, ou le polyuréthane,
  • Les isolants naturels comme la laine de mouton, les fibres végétales – bois, chanvre, ouate de cellulose…
 

Les avantages de l’isolation par l’extérieur

En offrant la meilleure des solutions contre les ponts thermiques, l’isolation par l’extérieure présente une excellente performance technique, plus particulièrement d’un point de vue thermique. Elle reste efficace contre toutes les nuisances sonores extérieures.
De plus, alors qu’en isolation intérieur on perd en surface habitable en posant les couches d’isolant, l’isolation par l’extérieur ne prend aucune place sur l’espace de vie : c’est une bonne solution pour les maisons aux petites surfaces habitables.
 
L’isolation extérieure ne change rien à l’espace intérieur : c’est aussi un avantage lors du chantier d’installation, qui ne modifiera que peu le quotidien et reste plus facile à vivre qu’un chantier en intérieur.  
Enfin, reconnue pour ses qualités, une isolation extérieure est aussi un bon moyen de valoriser son bien immobilier.
 

Les conditions d’installation et la mise en place d’une isolation thermique par l’extérieur

Avant de se lancer dans l’installation d’une isolation par l’extérieur, mieux vaut vérifier que le projet est compatible avec les règles du PLU – Plan d’urbanisme local – de la commune. Il faut parfois obtenir l’accord des Architectes des bâtiments de France – ABF.
 
Pour installer l’isolant, trois techniques peuvent être mises en œuvre :
 
  • La technique la plus simple consiste à coller l’isolant – ici du bois ou du polystyrène expansé – directement sur la paroi. En plein par plots ou par boudins, le type de pose dépend de la qualité du revêtement. En général, cette technique est plus indiquée pour les constructions neuves. En rénovation, le support doit être bien préparé.
  • Pour tous les types d’isolants, pour tous les revêtements et quel que soit l’état et la structure de la cloison, la technique du callé-fixé ou callé-chevillé tient l’isolant à la fois par de la colle et par des chevilles à expansion, traversantes.
  • Enfin, la fixation mécanique consiste à fixer l’isolant – du polystyrène expansé - sur une structure de rails. On utilise cette technique sur les parois planes.
 

ASTUCE : L’ITE idéale en rénovation de façade

Profitez de travaux de rénovation pour installer une isolation thermique par l’extérieur : en plus d’une amélioration en performance énergétique, votre maison bénéficiera d’un nouvel aspect extérieur.