Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Travaux déductibles : quels travaux déduire des revenus fonciers ?

Fotolia_454384_Subscription_L

Travaux déductibles : quels travaux déduire des revenus fonciers ?

Dépendamment des travaux effectués, certains peuvent être déductibles des revenus fonciers pour les propriétaires. Voyons les dépenses qui sont concernées par cette déduction d’impôt.

Déduction des impôts liés aux travaux : comment ça marche

Lorsqu’un propriétaire effectue des travaux sur le logement qu’il va proposer à la location, ces travaux sont déductibles, mais sur une catégorie uniquement : les revenus fonciers. La déduction d’impôts lors de travaux ne peut donc pas faire baisser les impôts sur le revenu. Les revenus fonciers sont représentés par les revenus de patrimoine immobilier. Ce sont principalement les loyers perçus pour des biens non meublés mis en location par un propriétaire. Les dépenses liées aux travaux ne sont par conséquent pas déductibles des impôts sur le revenu, mais seulement des loyers encaissés.

Revenus fonciers : les travaux déductibles des impôts sur le revenu

Voyons maintenant quels sont les travaux déductibles des revenus fonciers plus en détail.

Les travaux de rénovation

Lorsque l’on parle de travaux de rénovation, il s’agit des travaux de réparation et d’entretien. Ceux-ci visent à maintenir ou à remettre en bon état un logement. Dans ce cas, la consistance du bien, c’est-à-dire l’agencement et l’équipement initial, n’est pas modifiée. Sont concernés par les travaux de rénovation le ravalement, le remplacement de la chaudière, la remise en état de la toiture, la réfection d’une installation électrique déjà existante, et bien d’autres. En revanche, les dépenses locatives d’entretien et de réparation ne sont pas déductibles. Ce sont les dépenses qui incombent naturellement au locataire comme maintenir l’état de propreté des murs, réparer des placards quand nécessaire, entretenir les canalisations… Même si ces dépenses sont couvertes par le propriétaire, il ne pourra pas les déduire de ses revenus fonciers.

Les travaux d’amélioration

Les travaux d’amélioration visent à apporter un élément ou un équipement de confort nouveau. Sans modifier la structure de l’immeuble, ils vont l’adapter aux conditions modernes de vie. Ces travaux sont déductibles des loyers encaissés pour un logement. On considère comme travaux d’amélioration : l’installation d’un ascenseur, le remplacement du chauffage central, d’une cuisine ou salle d’eau, ou encore la pose d’une antenne collective de télévision. Si ces travaux d’amélioration sont réalisés dans un local à usage commercial ou professionnel, les dépenses ne sont pas déductibles. Une exception est faite pour les travaux destinés à faciliter l’accueil de personnes handicapées, ou à protéger les locaux de l’amiante.

Les travaux de construction, de reconstruction, ou d’agrandissement

Contrairement aux précédentes, les dépenses pour des travaux de construction, reconstruction ou agrandissement ne sont pas déductibles des revenus fonciers. On entend par ces travaux ceux qui ont pour effet de modifier la structure même de l’habitation ou bien qui augmentent la surface habitable. Les travaux de démolitions ne sont pas déductibles non plus.

Le cas du CITE Plusieurs travaux d’économies d’énergie vous donnent droit au CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique). Les dépenses réalisées pendant l’année 2019 ouvrent droit au crédit d’impôt en 2020. Parmi les équipements éligibles au CITE, vous trouverez l’installation de chaudières, foyers fermés, pompes à chaleur, ou encore le changement des fenêtres.

Les travaux de copropriété

Un autre type de travaux est déductible : les travaux de copropriété. Sont concernés les travaux réalisés dans les parties communes des logements, plus précisément les travaux d’amélioration, de réparation et d’entretien, comme pour les parties privatives. Les travaux réalisés dans les parties communes des locaux professionnels ou commerciaux ne sont pas déductibles.

Les modalités de déduction des dépenses liées aux travaux dans les parties communes seront différentes de celles concernant les parties privatives, car elles sont incluses dans les charges de copropriété.

Vous pouvez retrouver toutes les informations concernant les travaux déductibles des revenus fonciers sur le site du Gouvernement. Découvrez également l’eco PTZ Collectif l'un des prêts copropriétés de Domofinance.